<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=974333225999825&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Prélèvement à la source : comment communiquer auprès de ses employés ?

margaux avatar

Emmanuelle Marion

13 septembre 2018

communication-pals

Le prélèvement à la source sera une réalité dans quelques mois et vous vous demandez probablement comment répondre aux questions de vos employés.

 

Si vous n'avez pas réellement de devoir d'information par rapport à la mise en place du prélèvement à la source, dans les faits, il peut être intéressant de mettre en place une stratégie de communication auprès de vos employés afin de les rassurer.

 

L'employeur : seulement un tiers collecteur

Devez-vous vous former aux questions fiscales liées au prélèvement à la source afin de répondre aux questions de vos employés ?

 

Connaître vos obligations en tant qu'employeur peut déjà vous donner quelques éléments de réponse.

 

Vous avez en effet trois grandes missions dans la mise en place du prélèvement à la source au sein de votre entreprise.

 

En tant que tiers collecteur, vous devez prendre connaissance du taux de prélèvement à appliquer à chacun de vos employés, l'appliquer concrètement en retenant à la source le montant de l'impôt et finalement reverser les sommes collectées à l'administration fiscale.

 

Vous n'avez donc pas, théoriquement, de mission d'information auprès de vos employés.

 

Mais ces derniers ont forcément des questions relatives au prélèvement à la source et, à défaut de pouvoir y répondre, vous pouvez les orienter vers leur interlocuteur de choix : l'administration fiscale.

 


☎️

Comment contacter l'administration fiscale ?

 

Deux solutions s'offrent à vous : le site dédié au prélèvement à la source mis à votre disposition : prelevementalasource.gouv.fr ou le numéro national 0811 368 368.

 

S'ils ont des questions liées à leur taux de prélèvement par exemple, n'hésitez pas à transmettre ces coordonnées à vos salariés !

 

 

Rassurer ses employés : une nécessité

Même si vous n'avez pas de devoir d'information auprès de vos employés, vous pouvez faire en sorte que le passage au prélèvement à la source se fasse en douceur de leur côté.

 

Mettons-nous à leur place une seconde : ils vont, du jour au lendemain, percevoir un salaire moindre que ce qu'ils gagnent habituellement. Votre rôle de tiers collecteur prend alors une autre dimension ; il s'agit de faire en sorte que vos employés comprennent que leur salaire n'évolue pas à la baisse même si leur net à payer est moindre.

 

En d'autres termes, même si leur net à payer est touché de façon directe, c'est le mode de prélèvement de l'impôt qui évolue, et non le salaire lui-même.

 

C'est la raison pour laquelle l'administration fiscale a eu l'ingénieuse idée de faire en sorte que le "net à payer avant impôt" apparaisse en caractères plus gros que le "net à payer après impôt" : ainsi, le contribuable comprendra plus facilement que son salaire net reste le même entre décembre 2018 et janvier 2019.

 

N'hésitez pas, en décembre ou lorsque les premières fiches de paie portant mention du prélèvement à la source seront éditées en janvier, à bloquer une petite heure afin d'échanger sur le sujet avec vos employés.

 

D'ailleurs, pourquoi ne pas leur partager notre article sur les différences entre le paiement de l'impôt en 10 mois vs 12 mois ? Nous y abordons le sujet de la différence entre le modèle de mensualisation en 10 mois qui est encore la norme aujourd'hui et le prélèvement à la source qui implique un paiement de l'impôt sur 12 mois.

 

In fine, le montant de l'impôt sur le revenu reste identique : c'est la seule chose absolument indispensable que vos salariés ont besoin de savoir de votre part.

 

Pour les questions plus techniques, liées notamment au taux de prélèvement qui s'applique à leur situation, vous devez les réorienter vers leur interlocuteur de choix, l'administration fiscale.

 

Pourquoi ne pas commencer à communiquer dès septembre ?

Chez PayFit, nous commençons les simulations du prélèvement à la source sur votre masse salariale dès le mois de septembre 2018 : si vous le souhaitez, vous pouvez décider de faire apparaître la simulation du prélèvement à la source du taux neutre sur le bulletin de salaire de vos salariés.

 

Dès le mois de novembre, vous pourrez visualiser depuis votre compte PayFit la simulation (aussi appelée préfiguration) des taux envoyés par le DGFiP (Direction Générale des Finances Publiques), personnalisés ou neutres.

 

Faire apparaître dès le mois de septembre le prélèvement à la source sur la fiche de paie a un double intérêt :

 

  • Pour vous, l'employeur : il vous permet de vous familiariser avec cette nouvelle forme de "cotisation" et vous n'appréhenderez plus le mois de janvier 2019 car vous aurez pu faire quelques essais. Pas de panique : il ne s'agit que d'une simulation, ce n'est en aucun cas le prélèvement à la source lui-même.

  • Pour vos employés : ils auront ainsi le temps d'assimiler le prélèvement à la source de l'impôt et vous pouvez profiter de ces "nouvelles fiches de paie" pour discuter avec eux des modifications que cela entraîne.

En cas de doute, n'hésitez pas à vous tourner vers l'administration fiscale : la DGFiP est là pour vous accompagner sur les questions liées au prélèvement à la source.

 

Je découvre PayFit